Salon européen des énergies marines : DCNS présente l’avancée de ses projets dans les énergies marines renouvelables

salon-energies-marinesActeur mondial des énergies marines renouvelables, DCNS est partenaire de Thetis EMR, salon européen des énergies marines qui se tiendra les 20 et 21 mai 2015 au Parc des Expositions de Nantes. DCNS y présentera ses solutions innovantes dans les énergies marines renouvelables et plus particulièrement dans l’hydrolien, l’éolien flottant et l’énergie thermique des mers.

DCNS propose ses services dans l’ingénierie, la construction, l’installation, la maintenance et la maîtrise d’oeuvre d’ensemble des énergies marines renouvelables. Le Groupe travaille sur le développement de plusieurs technologies des EMR, aujourd’hui à des stades de maturité différents, et a déjà noué des partenariats stratégiques pour développer des projets pilotes, en France et à l’international.

Dans l’énergie des courants de marée : OpenHydro, filiale de DCNS spécialisée dans l’hydrolien, a développé une technologie d’hydrolienne qui a déjà fait la preuve de ses performances, à l’EMEC en Ecosse où sept générations de turbines ont été testées depuis 2006 et sur le site de Paimpol-Bréhat, en France. Aujourd’hui le Groupe fait la course en tête, tant d’un point de vue technologique que commercial, et va franchir un jalon industriel historique en 2015 avec l’installation de deux fermes expérimentales d’hydroliennes, en France et au Canada. Ces projets de démonstration, menés respectivement pour le compte d’EDF et de l’énergéticien canadien Emera, vont permettre à DCNS et OpenHydro de tester pour la première fois le bon fonctionnement de deux hydroliennes raccordées au réseau électrique. L’étape suivante sera le développement d’une ferme pré-commerciale multi-mégawatts sur le site du Raz Blanchard, au large de Cherbourg. DCNS et EDF Energies Nouvelles ont été retenus en novembre 2014 par le gouvernement français dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt pour des fermes pilotes d’hydroliennes. Leur projet NORMANDIE HYDRO prévoit l’installation d’une ferme de sept hydroliennes pour une puissance totale de 14 MW, permettant d’alimenter en électricité environ 13 000 habitants.

Dans l’énergie thermique des mers (ETM) : DCNS a installé en 2012 un prototype à terre d’énergie thermique des mers à La Réunion. Nouvelle étape décisive vers le développement d’une filière industrielle, DCNS va déployer, en partenariat avec Akuo Energy une centrale pilote ETM en mer à la Martinique. Cette centrale ETM offshore, d’une puissance de 16 MW, sera opérationnelle en 2019 et permettra d’alimenter en électricité 35 000 habitants. Ce projet, intitulé NEMO (New Energy for Martinique and Overseas), a été désigné en juillet 2014 lauréat du fonds européen NER 300 par la Commission Européenne.

Dans l’éolien flottant : DCNS s’est associé à Alstom pour développer une éolienne flottante de 6 MW. Les deux groupes mettent leurs compétences respectives d’architecte naval et de turbinier pour développer d’ici 2017 une éolienne flottante équipée d’un système flottant semi-submersible développé par DCNS et de la turbine éolienne offshore Haliade 150 produite par Alstom et déjà utilisée dans l’éolien offshore posé. En vue de l’AMI éolien flottant annoncé en décembre dernier par le Premier ministre, Manuel Valls, DCNS travaille par ailleurs avec la Région Bretagne sur le développement d’un site, au large de l’île de Groix, à même d’accueillir une première ferme pilote à l’horizon 2018.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *