MIM 2013 - L'homme qui plantait des arbres - Juillet 2013

Les Mosaïcultures: des sculptures horticoles géantes en 3D

La Mosaïculture est un art floral assez ancien qui transpose les techniques d’assemblage des mosaïques en pierres et céramique au domaine de l’horticulture et dont l’origine remonte au XVIe siècle.  Reprenant les techniques horticoles des parterres en broderie créés à l’époque dans les « jardins à la française », la mosaïculture emprunte aussi à la sculpture et à la peinture.  Ces parterres végétaux brodés de motifs géométriques, de blasons ou de logos multicolores sont devenus monnaie courante dans les jardins publics, aux abords des villes ou des grandes entreprises. Depuis le début des années 1990, la mosaïculture rencontre un succès grandissant, surtout au Québec ou l’on commence à élaborer des sculptures végétales spectaculaires en trois dimensions.   

MIM 2013 - Cernunnos - Juillet 2013
MIM 2013 - Cernunnos - Juillet 2013

Crédit photo: AV Dezign via photopin cc

Penchant estival des sculptures sur glaces, elles aussi très populaires au Québec, les mosaïcultures sont élaborées à partir de plantes annuelles ou pérennes, d’arbustes et de végétaux au feuillage multicolore.  Elles sont plantées sur des treillis de broches et de grillages métalliques que l’on habille de mousse, de terreau et de jets d’arrosage (pour l’entretien ultérieur).  Ce sont des compositions vivantes qu’il faut tailler ou désherber régulièrement et qui reflètent une végétation en transformation constante. 

MIM 2013 -  L'arbre aux oiseaux - Juillet 2013
MIM 2013 - L'arbre aux oiseaux - Juillet 2013

Crédit photo: AV Dezign via photopin cc

Les Mosaïcultures Internationales de Montréal 2013

MIM2013Les « mosaïculteurs » ont l’occasion de mettre en valeur leur expertise dans les nombreuses compétitions et floralies internationales qui ont lieu régulièrement dans le monde entier, mais c’est véritablement l’exposition trisannuelle d’art horticole « Les Mosaïcultures Internationales » qui est devenue la référence en matière de sculpture végétale.  C’est à Montréal en 2000 qu’a eu lieu la première manifestation de ce genre avec 35 villes et organisations exposantes venues de 14 pays. L’exposition revient à Montréal en 2003, puis s’exporte en Chine à Shanghai en 2006, puis au Japon à Hamamatsu en 2009. Du 22 Juin au 29 Septembre 2013, les Mosaïcultures Internationales s’installent à nouveau au jardin botanique de Montréal et présentent plus de 50 œuvres en provenance de 20 pays sur le thème « Terre d’espérance ».

MIM 2013 - L'homme qui plantait des arbres - Juillet 2013
MIM 2013 - L'homme qui plantait des arbres - Juillet 2013

Crédit photo: AV Dezign via photopin cc

L’une des mosaïcultures phares de l’expo 2013 (et elle figure en première page du site internet) est un superbe hommage féerique à « l’homme qui plantait des arbres », ce récit de Jean Giono porté à l’écran en 1987 par l’animateur Canadien Fredéric Back, Montréalais d’adoption.  C’est une reprise de la sculpture végétale Montréalaise présentée lors de l’édition 2009 à Hamamatsu au Japon.

La sculpture de "L’homme qui plantait des arbres" couvre 2000 mètres carrés et est composée de 10 pièces de mosaïculture, dont Elzéard Bouffier représenté en position accroupie, plantant un arbre et mesurant plus de 5 mètres de hauteur. Elle compte plus de 540 000 plantes et fleurs, 240 érables et sa réalisation a nécessité plusieurs mois de travail. MIM2013

L’arbre que plante Elzéard Bouffier, c’est bien sûr un érable, symbole du Canada. 

http://mosaiculturesinternationales.ca/

Source : Inhabitat

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *