Arts & Médias / Habitat & Architecture

21 balançoires musicales à Montréal

Un article rédigé par /

Du 17 Avril au 2 Juin 2013, la « promenade des Artistes » dans le Quartier des Spectacles à Montréal accueille pour le troisième printemps consécutif le projet de coopération musicale des « 21 balançoires ».  Raccordée à une connexion à fibre optiques, chaque balançoire déclenche une série de notes de musiques imitant le son de plusieurs instruments différents (piano, guitare, harpe, vibraphone etc.  ) et le balancement simultané des 21 balançoires engendre des mélodies aléatoires.  Si l’on associe traditionnellement la balançoire à la période de l’enfance, l’expérience montre qu’un public de tous âges s’approprie le concept.  Présenté comme « une installation interactive à mi-chemin entre le mobilier urbain et le jeu », ce lieu de rencontre et d’activité éphémère rencontre un succès étonnant.

21 Balançoires (21 Swings) from Daily Tous Les Jours on Vimeo.

Le Quartier des Spectacles se situe dans le centre-ville de la métropole Québécoise.  Sur un territoire d’un hectare, le quartier concentre 80% des activités culturelles de Montréal et abrite plus de 80 lieux de diffusion culturelle (30 salles de spectacles, des théâtres, des salles de cinéma, des musées, des galeries ainsi que des cafés et des restaurants).  Le périmètre héberge aussi quelques festivals mondialement renommés comme le Festival International de Jazz de Montréal, le festival d’humour Juste pour Rire ou les Francofolies. 

Le concept des 21 balançoires est le fruit du travail de Mouna Andraos et Melissa Mongiat, toutes deux membres du collectif « Daily tous les jours », un studio spécialisé dans le design interactif et l’expérimentation collective.  En insérant une aire de jeu ouverte à tous dans un environnement urbain, l’objectif est non seulement de permettre au public de se réapproprier l’espace collectif mais aussi de susciter de nouvelles formes d’interaction.  Lors de la conception initiale du projet, le studio a collaboré avec Luc-Alain Giraldeau, spécialiste en écologie comportementale à l’Université du Québec à Montréal.  En effet, l’installation incite les utilisateurs à modifier leur comportement individuel : utiliser les balançoires à plusieurs permet d’obtenir un meilleur résultat musical.  Dans le même temps, les balançoires encouragent la coopération : un balancement synchrone/asynchrone ou rapide/lent génère des mélodies différentes et plus ou moins élaborées. 

21 balançoires

Crédit photo: Melissa Mongiat via photopin cc

Les 21 balançoires musicales de Montréal se transforment donc l’espace d’un printemps en un instrument collectif géant où le public se presse soit pour y créer des compositions éphémères, soit pour y écouter celles des autres.  C’est à la demande du grand public que les 21 balançoires reviennent s’installer à Montréal pour une troisième année.  Plusieurs autres grandes métropoles Américaines ont également manifesté leur intérêt pour cette installation astucieuse qui insuffle résolument un soupçon de magie et de poésie dans la ville au quotidien.

Source: Inhabitat

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *