Quartier d’affaires La Défense : les gaspillages sont comptabilisés

S'il vous arrive de vous promener, quand vient le soir, dans le quartier d'affaires parisien de la Défense, ne vous étonnez pas si vous croisez des personnes, l'ordinateur sur les genoux, les yeux rivés vers le ciel et un doigt pointé sur les imposantes tours qui composent le paysage. Ils comptent...

Dès la nuit tombée, les nombreuses tours et rues illuminées du site de la Défense s'imposent dans l'obscurité. Jusqu'au petit matin, elles recouvrent le ciel d'une brume orangée...

Depuis le mois de mai, B&L évolution, agence spécialisé dans la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, a entrepris de se rendre sur les lieux, tous les mois, afin de constater l'ampleur d'un phénomène dû aux activités de l'Homme et trop peu connu des entreprises, collectivités et citoyens : la pollution lumineuse.

Un top 20 pour éveiller les consciences

C'est en comptant le nombre de fenêtres encore éclairées dans les tours de la Défense aux alentours d'une heure du matin que le cabinet de conseil a réalisé un classement - actualisé tous les mois - des 20 tours gaspillant le plus d'énergie liée à leur éclairage.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *