Méthanisation : inauguration d’une centrale de recyclage des melons

C'est à Moissac, dans le  Tarn-et-Garonne, que le grossiste Boyer SA prépare annuellement  25.000 tonnes de fruits par an, dont 20.000 tonnes de melons de la célèbre marque Philibon. En quête d'une solution économiquement et écologiquement responsable permettant devaloriser ses surplus de déchets, Boyer lança des projets durables dès l'an 2000 en transformant ces détritus en compost et en aliments pour le bétail. Ces méthodes ne suffisant pas à traiter l'énorme quantité de déchets à laquelle il était confronté, le maraîcher se décida donc rapidement lorsque Sylvain Panas du cabinet 'Energie Bio Consult lui présenta la solution   Waste to Energy   de l'entreprise belge Green Watt. C'ets ainsi que fut récemment inaugurée la  première unité française de biométhanisation décentralisée  fonctionnant uniquement avec du substrat de déchet de fruits et légumes. Cette centrale révolutionnaire située dans la commune  de Moissac transforme des matières organiques biodégradables en biométhane et convertit ce gaz en énergie électrique et thermique. 

"Nous sommes particulièrement fiers d'être la première entreprise française à investir dans cette nouvelle forme d'énergie verte ", déclare Claude Boyer, Fondateur de la SAS Boyer. " Le retour sur investissement de ce projet est d'ailleurs extraordinaire : alors que nous devions auparavant payer pour traiter nos 1.800 tonnes de déchets annuels, notre propre centrale de biométhanisation de 100 kW nous fournit désormais 1,7 MWh d'électricité - l'équivalent de la consommation annuelle de 150 familles, - 1,68 MWh de chaleur - l'équivalent de la consommation annuelle de 100 familles, - et 500 tonnes de compost. " Boyer peut ainsi, entre autres, chauffer, éclairer et fournir de l'eau chaude aux habitations de ses travailleurs saisonniersalors que le restant de l'énergie est revendu à EDF. En outre, Boyer n'a désormais plus de frais de transport car l'installation deproduction combinée chaleur-électricité (PCCE) est installée sur le site de son usine.

"Nous sommes très heureux d'être à l'origine de ce projet pionnier sur le marché français ", explique Philippe Mengal,CEO de GreenWatt. "Vu l'énorme potentiel de cette technologie en France - une des plus grandes économies agraires d'Europe, - nous venons de fonder "GreenWatt Ingenierie SAS" à Avignon, afin d'être encore plus proche et mieux servir le marché local. Il est en effet crucial que le secteur de l'agriculture et de l'alimentation prenne conscience de la valeurstratégique de ses déchets et du rôle bénéfique de la biométhanisation en matière de développement économique et durable  "

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *