L’exposition « REHAB » met à l’honneur l’art de « refaire »

PARIS, 23 nov 2010 (AFP). Cartons, déchets, pneumatiques mais aussi emballages ou objets de la vie courante: l'exposition "REHAB" célèbre le recyclage comme une démarche artistique à part entière à travers les propositions de jeunes artistes "éco-sensibles".

Le visiteur est accueilli par un impressionnant palmier grandeur nature fait de pneumatiques usagés du Britannique Douglas White (33 ans), arbre calciné et luxuriant présenté comme "l'emblème de la culture polluante".

Autre pièce remarquable de cette exposition qui se propose de redécouvrir des "matérieux dont on croyait avoir fait le tour": cette "Forêt" raffinée sculptée par l'artiste française Eva Jospin (35 ans) à partir de cartons d'emballage.

La Lyonnaise Lucie Chaumont (34 ans) donne un prolongement aux emballages jetables en faisant des moulages en plâtre de tout ce qu'elle consomme: pots de yaourts, barquettes de viandes, etc. Ce sont ainsi des dizaines de moulages blancs qu'elle a disposés dans le sous-sol de l'exposition comme autant de traces indélébiles de son "Empreinte écologique".

"En combinant un processus appartenant tant aux stratégies écologiques qu'artistiques - le recyclage plus noblement qualifié de réemploi - au matériau usagé (...), REHAB concentre sa réflexion sur une pratique artistique rajeunie et le symbole de la lutte contre les dysfonctionnements environnementaux de proximité", écrit Bénédicte Ramade, commissaire de l'exposition, dans le dossier de presse.

(REHAB, L'art de refaire, jusqu'au 20 février 2011 à l'Espace Fondation EDF, 6 rue Recamier à Paris).

https://next.liberation.fr/arts/2010/11/29/de-l-art-de-recycler_697070

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *