Bordeaux : des vélos et du bio en ville

"Il va nous falloir apprendre à vivre autrement: à nous déplacer autrement, à aménager nos territoires autrement, à construire autrement, à produire autrement, à consommer autrement." La réaction à chaud d'Alain Juppé, publiée le 8 juin sur son blog, illustre l'accélération des prises de conssciences et montre une fois de plus que l'écologie ne se limpite pas aux partis de gauche. Quelques jours après la formidable percée du parti Europe Ecologie aux élections européeennes, les annonces sensationnelles se multiplient. L'ex-Premier ministre et maire de Bordeaux Alain Juppé (UMP), en visite à Copenhague, une des capitales européennes en pointe dans l'environnement durable, veut s'inspirer du modèle danois pour multiplier les vélos, les produits bio et rendre sa ville plus "verte".

"Ce qui m'a frappé à Copenhague, c'est l'omniprésence des vélos et la faiblesse relative du trafic automobile" dans cette ville qui a pour "objectif en 2015 de porter ses déplacements à bicyclette à 50%" contre 36% actuellement, a déclaré M. Juppé à l'AFP à l'issue de sa visite de deux jours à la tête d'une importante délégation.

"Il y a beaucoup de leçons à apprendre dans ce domaine", a-t-il estimé, même si Bordeaux "a fait beaucoup de progrès dans la pratique du vélo, multipliée par trois depuis la construction du tramway".

La visite était "destinée à voir ce que fait Copenhague en matière de développement durable, car elle est très en avance dans ce domaine", et s'inspirer de certaines de ses expériences.

M. Juppé a visité  divers projets éoliens, de géothermie, d'écologie et d'aménagement urbain. La ville de  Copenhague  ambitionne de devenir la première capitale neutre en CO2 du monde à l'horizon 2025. Par ailleurs, le gouvernement danois met tout en oeuvre pour faire de son pays une vitrine de la protection de l'environnement dans la perspective de la 15ème Conférence des Parties des Nations Unies (COP 15) qui s'y déroulera du 30 novembre au 11 décembre 2009.

A l'occasion de ce déplacement Alain Juppé rencontrera Connie Hedegaard, ministre danoise de l'énergie et du climat, très impliquée dans la préparation du COP 15, Klaus Bondam, adjoint au maire de Copenhague, chargé de l'environnement et des infrastructures, ainsi que Jens Kramer Mikkelsen, ancien maire de Copenhague.

Des visites du projet d'éco-quartier Carlsberg, neutre en CO2, d'un parc d'éoliennes, de réalisations en matière d'éco-construction, de traitement des déchets et de traitement de l'eau et du projet municipal de production de chaleur par géothermie, sont également au programme.

Il s'est déclaré impressionné par les efforts faits dans les cantines, crèches, écoles et résidences pour personnes âgées pour que 90% des produits soient d'origine bio à l'horizon 2015, contre environ 45% aujourd'hui. "A Bordeaux on en est loin, avec 10%. Mais on va essayer de faire mieux" a-t-il affirmé.

Il s'est déclaré également "très intéressé" par les "points-environnement" qui associent les associations, les entreprises, les responsables municipaux pour essayer de faire "un travail de pédagogie, d'information et de formation afin de changer les comportements, à savoir comment nous déplacer autrement, consommer autrement, isoler nos maisons autrement".

Bordeaux, qui a créé une maison-éco citoyenne mobile, "visant le même but", veut "s'inspirer de l'idée danoise" pour "établir des antennes de cette maison dans chaque quartier de la ville", selon son maire.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *