Lingerie fine en fibre de bambou de Oémée

Bérengère Bachellerie, fondatrice d’Oémée, a imaginé des sous-vêtements alliant douceur et confort pour toutes les poitrines, y compris les poitrines sensibles : dès 2006, elle commence à dessiner Oémée, avec la volonté d’accompagner les femmes dans la réappropriation de leur féminité. C’est en effet, entre autre, pour les femmes fragilisées par une opération qu’elle conçoit ses modèles : Chaque article est testée par des femmes opérées du sein (chirurgie réparatrice ou esthétique, kyste, tumorectomie, mastectomie ...). Réalisée en fibre de bambou, matière qui associe douceur et propriétés antibactériennes, la doublure des bonnets protège des irritations et des frottements provoqués par la plupart des coutures, pour un réel confort de la poitrine. Parce que les armatures sont souvent décriées pour leur rigidité et la gêne qu’elles procurent, Oémée a choisi de créer des soutiens-gorge sans armatures, qu’elle remplace par une basque en microfibre ultra-douce, large, élastique et souple pour soutenir la poitrine délicatement et sans compression. Oémée a par ailleurs mis au point des formes emboîtantes à bonnets souples, qui galbent en gardant un confort maximal. Les hauts de bonnet suggèrent un effet décolleté par des jeux de broderie, dentelle et tulle. La marque fonctionne avec des partenaires français pour la réalisation de ses modèles, et respecte scrupuleusement les normes européennes. En savoir plus chez Oemee


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *