PARIS, 29 avr 2008 (AFP). Une cinquantaine de militants de la Confédération Paysanne ont arrêté dans la soirée de mardi le fonctionnement d'une pompe E85 (un carburant contenant 85% de bio-carburants) à Paris pour protester contre la culture des agro-carburants, a indiqué à l'AFP son porte-parole Régis Hochart.

Cette pompe est située dans la station Total de la porte d'Orléans à Paris, a précisé le représentant du deuxième syndicat agricole français.

"Nous avons enlevé les flancs de la pompe et enveloppé celle-ci avec des sacs pour empêcher son fonctionnement, car nous demandons l'abandon en Europe des cultures destinées aux agro-carburants", a déclaré M. Hochart.

Pour la Confédération paysanne, "les agro-carburants concourent à l'envolée des prix alimentaires au niveau mondial et contribuent en France à creuser le fossé entre céréaliers et éleveurs comme il y a 40 ans quand les premiers étaient les maîtres du jeu agricole", a-t-il ajouté.

L'action de la Confédération paysanne devait cesser vers 21HOO.

La France, premier producteur agricole en Europe, a prévu d'incorporer 5,75% de biocarburants dans l'essence et le gazole en 2008, contre moins de 1% aujourd'hui, et 7% en 2010, soit plus que l'objectif européen de 5,75% en 2010.