Un Gite Rural et Naturel dans le Rif Marocain

Cet article fait suite à mon commentaire  dans la rubrique retour de vacances / vos récits de voyages, et développe l'histoire du  gite du sommet en racontant qui sont ceux qui vivent dans les montagnes de cette province du Maroc. J'espère  partager aussi cette rencontre exceptionnelle avec une réalité oubliée.

01chaouen490.jpg

 

Tout d'abord il y a un homme, Monsieur Ahmed Ayad. La première fois que je l'ai vu c'était dans la magnifique ville bleue de Chefchaouen, nous avions rejoins des amis pour de stupéfiant projets et nous cherchions un hôte pour nous accueillir dans cette réputée impénétrable campagne Rifaine que nous convoitions pour un séjour que nous voulions le plus traditionnel possible.

Son immense sourire fut décisif et le lendemain nous primes la route pour le rejoindre dans son village d'El Kalaa situé a quelques 30 minutes de pistes carrossables grâce à l'un de ces innombrables petits taxis qui proposent leurs diligents services dans tout le pays.

Le douar dans lequel s'arrêtait notre course est composé de quelques habitations sobres, éparpillées au milieu des champs. Ici, c'est l'agriculture qui règne en maître et tout le monde y participe activement, un vieille mosquée aussi penchée que la tour de pise nous sert de repère, il nous attend a quelques pas, toujours aussi souriant.

02kalaa490.jpg

Après une prise de contact a laquelle tous ceux qui nous ont vus arriver semblent vouloir participer, il nous explique dans un français approximatif que nous devons maintenant, pour nous rendre chez lui, marcher un peu sur le sentier muletier qui conduit aux contreforts montagneux tout proches.

Il nous précède et nous le suivons, mais très vite nous comprenons que son rythme est bien trop vif pour nos citadines conditions physiques et nous devons ralentir sensiblement, il s'en amuse en grimpant plus que facilement le sentier qui conduit au gîte, c'est dans ces situations que l'on comprend tous les avantages d'une vie saine.

Après une trentaine de minutes de montée en pente douce au coeur d'une campagne époustouflante de beauté en cette saison, c'était en septembre, nous arrivons paisiblement sur le lieu de villégiature rurale, il était, a cette époque la, principalement constitué d'un figuier gigantesque sous lequel l'on avait installé de grandes nattes de jonc a décor régional géométrique teinté de bleu

.

03figuier490.jpg

Notre retard le fit rigoler de plus belle, puis il nous a offert un thé a la menthe pendant que nous déposions nos affaires et prenions contact avec l'endroit, plus aucun d'entre nous ne parlait à cet instant, trop fascinés par ce que nous découvrions, trop envoûtés par la magie du paysage, nous étions tous devenus muets et contemplatifs.

Il fait vraiment très bon en cette fin d'après midi et nous nous sommes installés confortablement tous ensemble pour savourer ce moment hors du commun; au coucher du soleil, instant fabuleux aux couleurs irréelles ce fut l'heure de préparer un tajine et celui des montagnes en plus.

Uniquement préparé avec les produits récoltés sur place : même les poules sont nées ici, les légumes sont de saison et l'eau provient d'une source captée dans les roches des sommets qui dominent l'endroit. Le mot naturel prend soudainement tout son sens dans de telles conditions.

04tajine490.jpg

Un feu rapidement allumé par Abdeltif son frère et juste dimensionné aux besoins de la cuisson, un nouveau thé a la menthe accompagné d' inévitables biscuits et de fruits séchés et presque confits, des conversations en plusieurs langues en même temps pour échanger nos impressions et partager nos convivialités, des coussins pour nous vautrer confortablement nous donnent a tous un rare sentiment de plénitude.

J'en profite pour offrir a notre hôte un cadeau ramené de France a son intention, il ne le sait pas et moi non plus mais la suite des évènements va modifier considérablement nos destins et nos projets communs, je lui tends un paquet qu'il semble gêné d'ouvrir en lui expliquant que ce présent est de notre part une manière de le remercier de son hospitalité, il l'ouvre finalement et découvre ce qui pour lui est impensable.

Des graines, toutes sortes de graines, des légumes en majorité, tomates, concombres, radis, carottes de meaux et j'en passe, une collection potagère complète et variée, cet homme qui n'a jamais appris a lire comprend immédiatement en regardant les photos qui illustrent chaque sachets de quoi il s'agit, il les découvre avec une attention soutenue les uns après les autres puis me regarde avec une bienveillante intensité dont je me souviens encore et nous remercie dans un élan d'émotion plus que visible.

Nous venions de lui offrir ce qui pour lui est un véritable trésor, la possibilité de se nourrir pendant un temps considérable, je conseille d'ailleurs a chacun d'entre vous de penser à ce cadeau si particulier lorsque vos rencontrent croisent des hôtes ruraux qui n'ont aucunement la possibilité de se procurer des nouveautés a planter ou a consommer, c'est véritablement un passeport qui garanti des rapports plus sains que n'importe qu'elle devise.

C'est à ce moment que nos trajets se sont liés, je suis alors devenu celui qui apporte les graines et il est depuis celui qui m'apprends tout ce que j'ai oublié de savoir de la réalité d'un mode de vie qu'ici nous appelons conventionnellement Bio et qui n'est pour lui qu'une normalité quotidienne.

05sommet490.jpg

Nous avons développé par la suite des rêves communs et le "Gite du Sommet", c'est son nom, est né de son travail acharné, le figuier géant est toujours présent bien sur, mais il y a maintenant des chambres confortables évidemment bâties en matières traditionnelles locales et luxe impensable dans cette région, une véritable cuisine, plus une douche avec des wc indépendants conformes aux plans dont nous avions convenus.

D'années en années, j'ai vu se développer cet endroit qui peu a peu s'étoffe de nouvelles structures d'accueil, il n'a rien perdu de sa beauté originelle puisque tout ce qui est fait est volontairement immergé dans un treillis de bambou ou pousse une végétation grimpante plantée dans ce but, un gîte invisible en quelque sorte qui laisse la vedette au paysage grandiose.

06gite490.jpg

Ceux qui y séjournent sont d'ailleurs principalement intéressés par les randonnées que cet homme propose, il parcours les contreforts de sa région depuis toujours et connaît des sentiers que nul touriste n'a jamais emprunté, il les conduits dans des endroits toujours fabuleux en organisant les bivouacs et toute la logistique nécessaire a cette activité de découverte hors piste, y compris les mulets de portage.

Devenir guide et hôte rural l'ont finalement contraint d'abandonner radicalement la culture du Kif omniprésent dans la province dont il tirait ses revenus. C'était en grande partie le but du projet initial, proposer une alternative cohérente, pour éviter cette culture hautement décriée, a un homme qui souhaitait sincèrement se développer par d'autres moyens que ceux dont il disposait jusqu'alors et cela a marché.

Depuis j'y retourne avec une joie indiscible et de nouvelles graines, nous communiquons maintenant sans aucune retenue, comme si nous étions familiers, son français est en progrès constant contrairement à mon arabe, il fait toujours de délicieux tajine , son sourire est évidemment le même, les couchers de soleil sont comme d'habitude inoubliables, l'éco tourisme de ce niveau a vraiment des allures de paradis.

07panorama490.jpg

Voila, je pourrais ponctuer cette aventure de beaucoup d'autres épisodes mais franchement ce serait interminable tellement cette rencontre est devenue essentielle a mes souvenirs, je ne peux que vous souhaiter d'un jour avoir la chance de les vivre en sa compagnie pour enfin comprendre ce que naturel signifie vraiment.

Qui sait, je vous croiserais peut être un jour chez Ahmed, a El Kalaa, "au sommet", en attendant vous pouvez toujours me contacter pour de plus amples renseignements, si vous le souhaitez.

inch'allah ...

Pensez à passer de temps en temps sur le site qui lui est consacré, vous y trouverez toutes les coordonnées nécessaires pour un éventuel contact avec monsieur Ayad, je l'actualise aprés chaque nouveau séjour, et mon adresse mail est en bas de page.

---
le réel n'est qu'un virtuel concevable ...

11 thoughts on “Un Gite Rural et Naturel dans le Rif Marocain”

  1. Jadore quelle belle histoire surtout celle des graine . Cette histoire est tres belle :)*.En effet ji suis retourner au mois de mai est ces tellement bien que ji retourne en sptembre (avec de nouvelle graine. car ces bien connus il faut saimer 😉 le bonjour a la fammille de ST CEZAIRE . signer cod2barre@live.fr

  2. C'est un endroit de la planete préservé de beaucoup de choses, quasiment unique, dont le dépaysement est forcé !!
    On peut toujours y monter à dos d'âne ?

  3. L'histoire est très belle, je suis contente d'y avoir participé à chaque fois et je remercie ceux qui m'on permis de vivre ces moments fantastiques (ils se reconnaîtront).
    Ouslama

  4. bonjour Gilset,

    je décolle pour le maroc le 20 avril 2009, c'est la première fois que j'y vais et j'ai lu votre article avec grand bonheur. le voyage que vous nous racontez et que vous avez réalisé grace à monsieur Ahmed Ayad qui vous a emmené dans son petit village d'El Kalaa aux alentours de Chefchaouen... ressemble en tous points à celui que je rève de faire... pouvez vous m'aider pour que ce rève devienne réalité ? comment vous joindre ? merci pour ce petit bout de paradis que vous partagez à travers ces si jolies photos et tout au long de votre récit.

  5. Bonjour a tous,

    une ligne pour vous informer que le site " Le Sommet Naturel " vient d'ètre actualisé, il n'attend que votre visite !

    A bientot,
    gilset.

  6. mohammad ait mahdi

    bonjour,
    c'est avec grand interet que j'ai lu votre récit.je me presente,mohammad,franco-marocain,originaire du Rif.Nous sommes un groupe d'amis de differents pays,volant faire partager et faire découvrir cette région,le Rif.Notre philosophie, s'inscrit dans le tourisme alternatif,nous proposons des circuit alternatif,a des groupes de 4 personnes.le circuit englobe,Tanger,Asilah,Oued lou,Chefchaouen,Ketama,Fes,Cala-ris.vous pouvez également faire des propositions,ns sommes tres ouverts.Nous tarifs,sont étudier pour les,jeunes,étudiants...nous avons un facebook pour vous donnez un apercu et également un mail
    ou vous pouvez nous ecrire,ketama1001@hotmail.fr.N'hésitez pas a nous contacter....

  7. mohammad ait mahdi

    j'allais oublier,le facebook et ketamaconnexion
    au plaisir

  8. Bonjour à tous,

    juste quelques lignes pour informer les lecteurs d'Ecolopop que le gite associatif rural "le sommet" est toujours d'actualité, depuis toutes ces années il s'est étoffé et continue de recevoir un grand nombre de passionnés de randonnées pour de belles découvertes de la superbe nature du Rif Marocain.

    Merci au site Ecolopop en passant de permettre aux voyageurs de s'informer aussi agréablement avant un projet de voyage.

    Bons séjours ailleurs !

  9. Bonjour,
    Des années ont passées depuis le premier article qui expliquait pour qu'elles raisons je m'étais engagé dans le projet de mon camarade Rifain Ahmed Ayad.
    Son rêve a pris forme et il continue pour la plus grande joie des randonneurs qui séjournent dans le gite " Le Sommet Naturel ".
    Je viens de terminer la nouvelle version du site et je vous la propose dès a présent.
    Il vous suffit de cliquer sur mon nom pour y accéder ou de vous rendre sur google plus a cette adresse :
    https://plus.google.com/105571215804263626599/posts
    Bon voyage à tous !

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *