From Somewhere : le patchwork recyclé

from-somewhere.jpgOrsola de Castro, créatrice de mode, vit aujourd'hui à Londres, où elle  a créé sa marque, From Somewhere. Pionnière en matière de recyclage, elle a lancé en 1997 son entreprise à partir de collectage de vieux pulls et autres textiles destinés à l'incinération, la décharge ou autre absurdité des temps modernes. Et cela concerne, outre les vêtements passés par le commerce avant d'être jetés, les tonnes de chutes de tissu que l'industrie décharge quotidiennement, en occasions répétées : pré-production, chute d'usine, défilés de mode... Révélée à Milan fin 2006, sa griffe bénéficie aujourd'hui d'une poularité croissante. D'autant plus qu'Orsola de Castro organise Esthetica, salon de la mode durable à Londres. La photo ci contre témoigne avec brio d'une démarche que nous encourageons depuis le début : adieu les clichés habituels de jeunes et pulpeuses représentantes du métier de mannequin, bienvenue dans la réalité !

from-somewhere-2.jpg

2 thoughts on “From Somewhere : le patchwork recyclé”

  1. C'est une très admirable histoire, mais bien ponctuelle. Je voudrais bien savoir si quelqu'un a mis en place, quelque part, et en France de préférence, un système de récupération et de recyclage (réutilisation dans d'autres domaines que l'habillement) de ces tonnes de vêtements faits de matières non-naturelles pour la destruction desquelles on est obligé de payer ?

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *