Le pull en fibre de lait

machja-fibre-de-lait.jpgOn n'arrête pas le progrès. Après le sac en patates, voici le pull en fibre de lait. MACHJA, marque de vêtements en matières biologiques, continue d'étonner par ses capacités d'innovation. Après le jean slim bio, l'entreprise qui a fait du  métissage son crédo (vietnam et corse) a conçu pour ses vêtements ce nouveau matériau  d'avant-garde.

Selon ses concepteurs, la fibre de lait révoutionne le textile en associant les qualités de  la fibre naturelle et de la fibre synthétique : résistance, électricité statique réduite, couleurs constantes après lavage, propriété hydratante, anti-bactérienne et génératrices d'ions négatifs (l'air de la montagne sur soi…). Le procédé de fabrication, quand à lui, impose au lait une transformation destinée à extraire la protéine de lait : élimination des impuretés, déshydratation, et écrémage pour soustraire les matières grasses. Une fois cette étape achevée, la protéine par 'polymérisation' devient fibre, pouvant ainsi être filée " en pelotes de fibre de lait ". Il n'y a plus qu'à tricoter !

Respectueuse de l'environnement (pas d'addition de formol et d'azoïque), la fibre de lait est certifiée Oeko-Tex 100 ce qui en fait un textile écologique.

Catherine Soundirarassou, fondatrice de MACHJA déclare : " En tant que créatrice, j'ai été séduite par le résultat obtenu par l'utilisation de cette protéine de lait : la texture du pull est douce, proche du cashmere, résistante et donne au vêtement un maintien adéquat à la ligne d'une simplicité raffinée "

Les pulls et autres vêtements de chez Machja sont disponibles en vente directe sur le site machja.com ainsi qu'en boutiques.

14 thoughts on “Le pull en fibre de lait”

  1. Mais.... si on se met à produire du lait pour fabriquer des vêtements, bonjour l'empreinte écologique. Je rappelle, tout de même, que produire du lait nécessite de faire de l'élevage dont on sait parfaitement qu'il est très coûteux en eau et en énergie en comparaison aux cultures... Bien que naturel, ce procédé n'a donc rien d'écolo. Car je veux bien croire que la société récupère des litres de lait invendus (il y en a), mais est-ce suffisant?

  2. Bon, j'allais faire mon petit commentaire, mais Angelie a déjà dit tout ce que j'allais dire.

  3. et si on arrêtait de sur-produire du lait ?
    Angelie a mille fois raison.

  4. En plus de ça, Je doute que machja soit à l'origine de la conception de la matière en question !!! Arrêtons de dire n'importe quoi ! " La technique de la fibre de lait n’est pas nouvelle, puisque les premiers développements ont débuté lors de la
    première guerre mondiale. Cette fibre était alors nommée la “soie du pauvre”. Les progrès de la génétique
    ont permis de créer du lait plus riche en protéine ; ce qui explique le retour en force de cette fibre."
    Et effectivement son empreinte écologique est déjà trop élévée.

    A quand un indice de l'empreinte écolo pour chaque produit ???

  5. D'où viennent les vaches qui produisent ce lait ? Sont-elles élevées dans de bonnes conditions ?

    Quelles sont les conditions de traitements / retraitement des produits ayant servis à transformer le lait en fibre ?

    Cette fibre peut-elle être utilisée seule ou doit-elle être mélangée à du coton (non bio ?) ou autre pour être manufacturable ?

    Combien de km entre le site d'élevage des vaches, l'usine de polymérisation, l'usine de filature, l'usine de tricotage, etc... ?

    Combien d'hectares de patûrage pour 1 kg de fil à base de lait vs 1 kg de fil de coton ?

    Meuhouais...

  6. Auriez vous la gentillese de me dire qu'elle est la société qui produit ce fil.
    Merci

  7. Bonjour à tous,

    savez vous chez quel tisseur je pourrais trouver cette fibre de lait?
    ça m'intrigue...

    Merci d'avance!

  8. les réactions de " questions" ou encore " angelie" me sont trop penser à certaines personnes se disant écolos et allant plus chercher à noyer un projet dans ses début en démontrant qu'il est loin d'être parfait , plutôt de calculer ses avantages comparés à ses prédécesseurs..
    et vous savez combien de litres de laits sont gaspillés et jetés ?
    avant de parler d empreinte ecologique peut on aussi considérer une meilleur consommation.
    quand on sait que seulement 65% des produits de consomations fabriquées sont utilisés par les usagers que nous sommes?
    l'écologie ne peut être parfaite pour le moment et ne le sera peut être jamais.
    pourquoi vouloir faire trois pas en arrière quand on en fait un en avant?
    si une production de fibre de lait ( fibre tt de même artificielle donc toujours pas Bio dans le sens utopique du terme) peut remplacer une consommation de polyamide ou d'acrylique, pensez vous que même si elle reste consommatrice d'energie cela ne serait pas tout de même un progrès ? remplaçons, recyclons, personne nous a dit de régresser pour évoluer.

  9. Marie-Claude

    Et qu'en est-il des allergies/allergiques aux protéines de lait? A-t-on pu tester ces fibres sur des patients allergiques?

  10. j'ai offert des pulls en fibre de lait à de nombreux membres de ma famille et suis désolée de ne plus en retrouver...on m'en réclame

  11. En autant que je sache, cette fibre est produite avec des résidus de lait impropre a la consommation.
    Est-ce vrai?

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *