Live Earth : le requiem d’Al Gore pour la planète

live-earth.jpg

C'est la dernière trouvaille de l'ex futur président des USA. Après avoir fait le tour de monde en tant que réalisateur de son fameux inconvenient truth, Al Gore se transforme en organisateur de concerts géants. Il a en effet prévu de réunir, à l'instar des restos du coeur, le gratin mondial de la musique pour une série de concerts de sensibilisation au réchauffement climatique : Sur le modèle du "Live Aid" de 1985 et du "Live 8", "Live Earth" vise un public de deux milliards de spectateurs via la télévision et l'internet grâce à la collaboration de Microsoft, sponsor de l'évenement programmé le 7 juillet 2007 pour un 24h non-stop. La diffusion commencera depuis à Shangaï et se poursuivra à Sidney, à Rio, à Washington, Londres, Le Cap . Un concert de cloture terminera symboliquement l'évenement à Kyoto, qui a donné son nom au protocole de réduction des émissions de CO2.

"Pour résoudre la crise climatique, il nous faut atteindre des milliards de personnes. Nous lançons SOS et Live Earth pour commencer un processus de communication qui mobilisera des gens dans le monde entier afin qu'ils commencent à agir", a affirmé Al Gore.

4 thoughts on “Live Earth : le requiem d’Al Gore pour la planète”

  1. Merci pour ces infos vertes... Tu as l'air de considérer Al Gore comme un opportuniste... ou alors je me trompe ?
    Oui je dois me tromper...

    GC.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *