Simmons, Matthew : that’s oil folks

matthewsimmons_01.jpg

Il n'est pas anodin que la fameuse formule 'That's all folks' qui annonçait la fin des joyeux dessins animés de Walt Disney , dans les années 30, soit reprise par un éditorial du Magazine Nature, citant l'ultra pessimiste Matthew Simmons, l'une des figures inspiratrices des adeptes de la théorie du Peak Oil, annonçant l'imminence d'une pénurie de pétrole à l'échelle mondiale. Spécialiste des questions liées à l'aprovisionnement énergétique depuis 1974, il fut conseiller à la Maison Blanche pour George W Bush. A ce titre, la position que tient Matthew Simmons à l'heure actuelle est des plus incomfortables : il se démène, par le biais de conférences et interventions dans les médias, pour mettre en garde le monde occidental contre ce qu'il présente comme l'imminence d'un krack pétrolier mondial, qui sera en l'occurence le dernier de l'histoire, refermant le chapitre de la civilisation industrielle basée sur le moteur à combustion interne. En quelque sorte, la fête est finie : that's oil folks.

On n'est pas là pour rigoler
Attention, Matthew Simmons n'est pas du tout l'un de ces apocalyptiques gourous de sectes new age, ou pire, d'un catholicisme éperdu attendant avec impatience le jugement dernier. Matthew Simmons est l'un des spécialistes mondiaux de l'économie du pétrole, et en particulier de l'Arabie Saoudite où il s'est rendu à plusieurs reprises. Son dernier ouvrage (voir ci dessous), dénonçant le secret d'état que protège le petit royaume sur les véritables capacités de ses réserves de pétrole, a été vivement critiqué par les officiels de Saudi Aramco. En effet, remettre en question la véracité des chiffres officiels, sur lesquels sont basés les quotas de l'OPEP, et donc les proportions et répartitions du jackpot pétrolier en les pays producteurs, constitue un véritable pavé dans la mare.
Biographie de Matthew Simmons

Natif de Kaysville (Utah), Matthew Simmons est diplomé de Harvard Business School et a développé depuis 1973, année du premier choc pétrolier, son activité de conseil en investissements liés à l'énergie. en 2003, il est invité à visiter les installations pétrolières d'Arabie Saoudite. Sa conclusion est sans appel : la plupart des gros champs en exploitation ont été découvert avant 1967 et abordent ou ont déjà passé un pic de production. Il prévient, contrairement aux prévisions à long terme de production établies par les officiels, de l'imminence d'un déclin inexorable de la production en Arabie Saoudite, et dans le monde par ailleurs.


Citations de Matthew Simmons

[CNN] "le problème est que la plus grosse partie de la production d'Arabie Saoudite provient de quelques champs de pétrole, qui sont tous en fin de vie, risquant de s'effondrer"

"la réalité est que la plupart des intervenants n'utilisent que des données rendues publiques"

"En fin de compte je suis un optimiste, même si je suis réellement inquiet des questions énergétiques. je pense que nous les avons laissées de coté depuis trop longtemps"

[CNN] "Nous devons nous préparer au fait que les réserves de pétrole atteignent un seuil [peak] au niveau mondial et commencer à changer radicalement notre économie vers un fonctionnement moins dépendant du pétrole. Car nous n'en aurons plus".
Publication de Matthew Simmons

Twilight in the Desert: The Coming Saudi Oil Shock And the World Economy de Matthew R. Simmons (Editions John Wiley & Sons)Twilight in the Desert: The Coming Saudi Oil Shock And the World Economy de Matthew R. Simmons (Editions John Wiley & Sons)


Sources, en savoir plus

2 thoughts on “Simmons, Matthew : that’s oil folks”

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *