La Lettre du mois : Nicolas l’épouvantail

Vous nous en excuserez : nous n'avons rien trouvé de mieux, ce soir, pour décrire cet homme providentiel, que cet article sorti d'un blog plutot anonyme, EurSoc. A coté d'un article sur les dernières prouesses de Johnny, Nicolas Hulot est en vedette dans ce qui ressemble à une version anglaise de ce que serait un blog du Canard Enchaîné. Traduction. Pour ceux qui lisent l'anglais l'original est un régal.

"Il ressemble à un épouvantail, mais l'activiste vert Nicolas Hulot pourrait bouleverser les élections présidentielles de l'année à venir".

Et ca continue :

"Même les inconditionnels de Ségolène Royal peuvent admettre que son image l'a en parti aidé dans la course à l'Elysée. Ses tailleurs chics, son fin maquillage et sa physionomie délicate donnent cette image de 'moderne-conservatrice-professionnelle-qui va de l'avant'. lorsque Tony Blair fut élu, la plupart des électeurs français regardèrent à l'époque leurs cousins d'outre manche avec dédain. Bonne présentation, pas de réel programme, disaient-ils. 10 ans plus tard, les français seraient-ils prêts à tomber dans le même piège ?

C'est alors qu'entre en scène Nicolas Hulot. Par rapport à Ségo, il paie pas de mine : on le voit le plus souvent porter ses vieux pulls ou ces horribles chemises en chanvre que vous trouvez dans les salons bios. Sa coiffure donne l'impression d'être passée entre les mains d'Abu Hamza. Malgré son passé d'homme de télévision, il est bien moins présentable que la candidate des socialistes. En quelque sorte, c'est l'ANTI-SEGO.

Et pourtant, un sondage de ce jour (6 dec 2006) montre qu'il est de loin l'homme le plus populaire de France."

La suite sur EurSoc.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *