Ken Linvingstone planifie une éco-ville à Londres

Maire engagé, Ken Livingstone fut le premier maire d'une mégalopole à remettre en question la toute puissance de l'automobile, en décidant en 2003 d'appliquer une taxe à chaque véhicule motorisé entrant dans la zone centrale de la capitale brittanique. cette mesure fut un succès ; les impacts en sont multiples, la réduction des embouteillages a en effet de nombreuses conséquences positives : prix moyen du trajet en taxi moins élévé (temps de trajet diminué), augmentation des trajets à vélo ou à moto, transert des recettes pour l'amélioration des transports en commun (voir lien rapport ci dessous).

Et le fameux Ken ne s'arrête pas là. Fort de son succès dans le domaine automobile, il annonçait récemment, au cours d'un voyage à Shangaï, son intention de s'inspirer de la première éco-ville chinoise pour lancer le développement d'un quartier écologique dans l'est Londonien. c'est le résultat d'une collaboration entre Greenpeace, la London Development Agency et la firme Arup qui permettra peut-être en 2010, de voir pousser ces 1000 foyers dont le principal atout sera de montrer la voix vers un schéma "Zéro-Carbone" viable. Peter Head, directeur de ARUP , aura déjà l'expérience de l'éco ville de Dongtan, qui prévoit de loger écologiquement 80.000 personnes dans la région de Shangaï. Ces allers retours entre Londres et Shangaï sont le signe d'une collaboration qui fonctionne : les chinois se sont d'abord inspirés de l'experience BedZed, pour ensuite donner le change pour ce nouveau projet à Londres !

Cette dynamique prouve qu'il est parfaitement réaliste d'espérer des politiques qu'ils fassent avancer les choses. On en a la preuve outre-manche. De ce coté ci du Channel, on n'a pour l'instant que des paroles.

Liens (en anglais) :

5 thoughts on “Ken Linvingstone planifie une éco-ville à Londres”

  1. Avec le prix actuel du pétrole, qui ne fera qu'augmenter dans les prochaines années, on pourra vérifier l'adage suivant :
    pas de pétrole : pas de voitures ni de camions

    Comme il n'y a pas de moyen équivalent au pétrole pour les carburants ET qu'il n'y en aura pas dans le futur pour satisfaire tout le monde, aussi bien les voitures individuelles que les transports de marchandises ou de personnes connaîtront une disparition aussi rapide que celle des 4x4 aux USA en ce moment.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *