LA BD de Greenpeace : dessins pour le climat

Ouvrage collectif, cette BD réunit plus d’une centaine d’auteurs particulièrement sensibles aux problématiques environnementales et, plus particulièrement, au réchauffement climatique. Alors que les dangers liés aux perturbations climatiques n’ont jamais été aussi importants, Greenpeace souhaite multiplier les canaux de diffusion pour alerter l’opinion. De leurs côtés, dessinateurs et artistes s’associent pour mettre leurs talents à disposition de ce combat citoyen.

Dessins pour le climat de Greenpeace (Editions Glénat)

Communiqué de Greenpeace
Rejet de gaz à effet de serre, hausse des températures, fonte des zones glacières, disparition d’écosystèmes, élévation du niveau de la mer, modification des biotopes, etc. autant d’éléments catastrophiques dont il faut prendre conscience dès aujourd’hui, sur lesquels il faut agir au quotidien, tous les jours et à tous les instants. Répondant à l’appel de Greenpeace, plus de 120 dessinateurs ont donc décidé de réaliser un dessin, une planche, une courte histoire ou une illustration. En offrant ainsi leurs visions de l’écologie ou leurs craintes pour l’environnement ils nous rappellent que des solutions existent pour que nos enfants ne soient pas seulement les héritiers de nos imprudences.

Editée sur papier recyclé, cette BD sera présentée à l’occasion du Festival d’Angoulêmes avant d’être lancée officiellement le 3 février prochain. Cadeau idéal pour la Saint-Valentin, elle permet surtout de lier amour de la BD et acte citoyen. En choisissant de communiquer sur un support nouveau, Greenpeace souhaite contribuer à élargir et multiplier les débats autour du réchauffement climatique.

“Il s’agit du péril le plus grave auquel l’humanité ait jamais été confrontée, rappelle Laetitia de Maerez, chargée de campagne Climat chez Greenpeace. Nous sommes face à un phénomène global, multiple, difficile à appréhender et qui ne se révèle aux scientifiques qu’au fur et à mesure des progrès des instruments de calcul et d’observation”. A nous d’agir donc ensemble avant qu’il ne soit trop tard pour lutter contre le réchauffement.

Les dessins du livre et le travail de création des auteurs permettent de se sensibiliser et de visualiser de manière concrète et directe les dangers pesant sur les population. Pour Laurent Muller, directeur général de Glénat, la volonté exprimée par les auteurs peut se résumer de la manière suivante : “que le réchauffement climatique de la planète ne soit plus une fatalité” car “il n’est jamais trop tard pour agir vers un avenir meilleur”.

Depuis la révolution industrielle, les activités humaines, largement basées sur les combustibles fossiles (80% du mix énergétique mondial) comme le pétrole, le gaz ou le charbon, génèrent d’énormes quantités de gaz qui s’ajoutent à ceux naturellement présents dans l’atmosphère et renforcent ainsi l’effet de serre. Le système climatique, qui doit maintenir l’équilibre entre l ‘énergie reçue et celle renvoyée par la Terre, s’en trouve perturbé. La réponse du climat à l’augmentation de la concentration en gaz à effet de serre de l’atmosphère c’est le réchauffement global.

Les modèles climatiques utilisés par les scientifiques indiquent que le réchauffement prévu d’ici à la fin de ce siècle pourrait être le plus marqué de tous ceux connus lors des périodes interglaciaires précédentes…Les températures moyennes globales pourraient augmenter de 1,4 à 5,8 °C d ‘ici la fin du siècle et le niveau des mers pourrait s’élever de 14 à 80 centimètres, entraînant des conséquences économiques, écologiques, et humaines désastreuses.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *